Voyager seul, force ou contrainte ?

Après avoir eu une discussion au travail sur le thème du « voyage en solitaire », j’ai pu constater que pour certains, l’idée même crée une angoisse alors que pour d’autres cela permet un véritable repos. Alors voyager seul, est-ce une force ou une contrainte ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En début de semaine dernière, j’étais en déplacement de deux jours à Milan pour mon travail, seule. L’occasion de repenser à cette discussion et de tester mon « aptitude » à faire des choses seule car j’ai eu la chance d’avoir un peu de temps pour moi. Je me suis rendue compte que faire des visites, me balader dans la ville n’était absolument pas un problème pour moi. Cela m’a également permis de prendre le temps de faire des photos, sans avoir la sensation de « ralentir » les personnes qui m’accompagnent (j’essaie toujours de prendre du temps pour essayer de faire des « bonnes » photos »). Mon sens de l’orientation étant relativement limité (ah-ah), j’ai également eu la « chance » de me perdre et donc de voir autre chose que le « Duomo » di Milano.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mon problème s’est plutôt posé le soir pour dîner. Je trouvais vraiment dommage l’idée de gâcher mon séjour en mangeant seule dans mon auberge de jeunesse (les auberges, ce n’est pas toujours « friendly »!) ou dans un fast-food que je me suis plus ou moins forcée à aller au restaurant. Je n’avais pas pensé à prendre de livre dans mon sac, c’est donc seule en face à face avec mes couverts et mon verre que je me suis retrouvée deux soirs de suite. Une sensation pas vraiment agréable même si j’étais contente malgré tout de pouvoir goûter de délicieuses pâtes fraîches (miam !). Pour moi, le repas est vraiment un moment de partage et l’occasion de pouvoir discuter de tout, se raconter sa journée, parler même de ce qu’on est en train de déguster. Désagréable est un mot un peu fort pour décrire ma sensation, je dirais plutôt que c’était frustrant. Le fait que ce soit le soir y est aussi pour beaucoup, j’aurais été moins frustrée d’avoir été seule le midi.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En conclusion, je n’irai pas jusqu’à dire que voyager seule est une chose que je ne testerai pas (en dehors du travail), mais j’essaierai de m’organiser afin de trouver des endroits où rencontrer des gens. J’aime assez l’idée de faire un voyage « initiatique », de partir en solitaire pour faire le point, découvrir un autre univers, se concentrer vraiment sur soi et avoir du temps pour faire ce dont on a vraiment envie. Mais seul n’est que « l’état de départ » et il est nécessaire pour moi de rencontrer des gens sur place, des voyageurs, des locaux. La destination et le temps passé dans la ville jouent, j’en suis sûre, un rôle là dedans.

Et vous, avez-vous déjà voyagé seul(e) ? Si non, pourriez-vous ?

Ps : si vous voulez voir plus de photos, rendez-vous sur ma page Facebook

Publicités

2 réflexions sur “Voyager seul, force ou contrainte ?

  1. Super photos, j’ai reconnu Milan avant même de lire l’article =) C’est une chouette ville !
    J’ai déjà voyagé seul (pour le travail également) et ce n’était pas franchement marrant. La chambre d’hôtel toute seule, le petit déjeuner toute seule. Ce n’est pas évident. Pas désagréable effectivement, mais pas facile non plus. Bref =)
    Une amie à moi est partie dix jours seule en Sardaigne avec pour seule copine sa Fiat 500. Elle a franchement adoré les premiers jours mais dès le 5ème, 6ème jour, c’était dur. Elle a un peu regretté au final et ne veut pas retenter l’expérience.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s